Le Crowdfunding, Quésaco

QU'EST CE QUE LE CROWDFUNDING ?

Le crowdfunding, littéralement « financement par la foule », est communément traduit en français par l’expression « financement participatif ». Il s’agit en fait d’un mode de financement à mi-chemin entre le microcrédit et le capital-investissement. Bien qu’il s’inscrive dans le récent sillage de l’économie sociale et solidaire (ESS), le crowdfunding ne date pas d’hier : la collecte de fonds organisée en France en 1875 pour offrir la statue de la Liberté aux États-Unis en est en effet un exemple archétypique !


Puis, surfant sur la tsunamesque vague des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), les premières plates-formes en ligne émergent en Amérique à partir des années 2000. Néanmoins, l’essor faramineux du crowdfunding coïncide avec la crise économique de 2007 : tandis que la frilosité des banques a conduit à un délétère resserrement du crédit, les modes alteatifs de financement des entreprises ont crû. Des milliers d’entrepreneurs ont ainsi pu lever des fonds sans passer par les investisseurs institutionnels !


On distingue généralement trois grandes familles de crowdfunding :

  • Le crowdgiving. Semblable à du mécénat ou à du parrainage, il s’agit de levées de fonds prenant la forme du don. Toutefois, des contreparties sont souvent offertes aux contributeurs : tantôt simplement symboliques, tantôt consistant carrément en un achat par anticipation du produit proposé par l’entreprise financée !
  • Le crowdlending. C’est une démarche conjuguant prêt entre particuliers et microcrédit aux entreprises : le prêt peut être solidaire, c’est-à-dire effectué à titre gratuit, ou bien être rémunéré avec un taux d’intérêt.
  • Le crowdinvesting ou equity crowdfunding. Il permet une prise de participation en parts sociales ou en actions dans les entreprises financées ainsi qu’une rétribution financière via le versement de dividendes ou la plus-value potentiellement réalisée.

LE CROWDFUNDING EST-IL ENCADR

En mai 2013, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel (ACPR) ont publié deux guides indicatifs des bonnes pratiques à respecter, l’un pour les investisseurs, l’autre pour les plates-formes de financement participatif. Vous pouvez les consulter en ligne sur :

  • Guide du financement participatif (Crowdfunding) à destination du grand public
  • Guide du financement participatif (Crowdfunding) à destination des plates-formes et des porteurs de projet

HAPPY CAPITAL EST-ELLE UNE PLATE-FORME AGRÉÉE ?

Comme toujours, et a fortiori sur le net, il convient de se méfier des arnaques. Avec Happy Capital, rassurez-vous : tout est en règle !

La plate-forme détient le statut de Conseiller en Investissements Participatif (CIP)

Par ailleurs, veuillez noter les différents enregistrements de la plate-forme :

  • auprès de l’Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance (ORIAS) sous le numéro 13004726 ;
  • auprès du Système national d’identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements (SIRENE) sous le numéro 79176639700016.

GROSSO-MODO, QUE FAIT HAPPY CAPITAL ?

Happy Capital est la première plate-forme française non discriminante de financement participatif par entrée au capital (crowdinvesting). Elle réunit des entrepreneurs à la recherche de fonds d’une part, et des investisseurs particuliers désirant placer leur épargne dans l’économie réelle d’autre part.

 

La particularité de Happy Capital est de permettre à chaque entreprise, quel que soit son stade de maturité (amorçage, création, développement, reprise), de pouvoir financer sa croissance avec les conseils de nos experts en finance, stratégie et droit.

POURQUOI AVOIR CRÉÉ CETTE PLATE-FORME ?

Nous sommes partis d’un double constat : d’une part, le resserrement du crédit inhérent à la crise économique de 2007 a rendu particulièrement difficile le financement de projet entre 150 000 € et 1 000 000 € ; d’autre part, le discrédit jeté sur les banques du fait leur opacité a conduit les investisseurs à préférer des placements dans l’économie réelle.

 

Aussi, notre objectif est de permettre aux dirigeants de PME qui n’arrivent pas à financer leur croissance de rencontrer des investisseurs souhaitant placer leur épargne dans des entreprises qui les séduisent.

S’ils le désirent, ces derniers peuvent alors s’investir personnellement dans la réussite des projets entrepreneuriaux qu’ils soutiennent !